Lésions du cartilage

Encore appelées chondropathies, les lésions du cartilage de la hanche sont multi factorielles : pratique sportive à risque, traumatisme ou microtraumatismes, malformations, coxopathie de l’enfance, terrain familial d’arthrose.
Le plus souvent, l’existence d’une chondropathie précoce survient chez un sportif dans le cadre d’un conflit de hanche ou d’une dysplasie.

Lésions du cartilage | Découvrez les causes et les techniques | Inside the Hip | Paris

Examen

Une lésion du cartilage de la hanche devient douloureuse lorsqu’elle s’associe à une synovite, une lésion du labrum ou un œdème sous chondral. Le rythme de la douleur est mécanique, la localisation douloureuse est inguinale ou autour de la hanche et parfois irradiée à la cuisse et au genou. Le périmètre de marche peut être limité, la pratique sportive devient compliquée. Des craquements de hanche sont parfois ressentis.

L’examen clinique recherche une raideur articulaire et des douleurs aux tests de coxopathie.
Le bilan d’imagerie permet de dépister un conflit de hanche (came ou tenaille), une dysplasie. Un pincement de l’interligne articulaire est recherché sur la face et sur le faux profil de Lequesne.

L’arthroscanner est l’examen de référence pour identifier la chondropathie et en préciser la profondeur et l’étendue. L’IRM explore un oedème de l’os sous chondral.

Traitement

Les chondropathies acétabulaires sont fréquentes, souvent associées à un conflit de hanche ou à une dysplasie. Si le traitement médical est inefficace, l’indication d’une arthroscopie de hanche est discutée pour corriger la cause du conflit, réparer la lésion du labrum et réséquer les lésions cartilagineuses instables. Des perforations sous chondrales sont également réalisées lors de l’arthroscopie, si l’os sous chondral est à nu. Si la chondropathie survient sur une dysplasie sévère, on discute une ostéotomie péri-acétabulaire ou l’implantation d’une prothèse.

Les chondropathies fémorales sont plus rares et peuvent s’associer à une ostéochondrite de la tête fémorale parfois dans un contexte traumatique. Le traitement arthroscopique permet de réséquer les lésions cartilagineuses instables. Des greffes ostéo-chondrales sont exceptionnellement proposées.
Lorsque les lésions cartilagineuses sont sévères, associées à une arthrose évoluée, le traitement repose sur l’implantation de prothèse. Chez le sujet jeune et sportif, un implant sur mesure est préféré, implanté par voie antérieure.

Commentaires