Symptômes

La dégradation de l’articulation coxofémorale passe rarement inaperçue. Douleur localisée ou projetée, raideur articulaire, craquement, dérobement… les symptômes d’un dysfonctionnement de hanche sont multiples et peuvent être exprimés lors de la consultation avec le spécialiste. Leur évolution plus ou moins rapide dans le temps, ainsi que leur répercussion physique, psychologique et sociale permet d’en évaluer la gravité. La présence de symptômes cohérents avec l’examen physique et l’imagerie est nécessaire pour proposer l’implantation d’une prothèse de hanche sur mesure.

Les motifs d’une consultation pour une prothèse de hanche

La plainte la plus fréquente est une ou plusieurs douleurs, situées autour de la hanche, qui retentissent sur le quotidien et entravent la réalisation des activités physiques, sportives ou de loisir.
Parfois, les douleurs provoquées par une atteinte de la hanche sont des diagnostics plus difficiles. Une douleur isolée du genou, du tibia ou encore une douleur lombaire sont parfois provoquées par une atteinte de la hanche.
Certaines formes de coxopathie de hanche se révèlent par des douleurs nocturnes, ou encore des symptômes mécaniques de type ressauts, instabilité, blocages douloureux…
La raideur, c’est-à- dire les difficultés à mobiliser l’articulation de la hanche, est un motif de consultation. Il devient parfois difficile de se couper les ongles des pieds, d’enfiler des chaussettes ou de lacer les chaussures, du fait de l’enraidissement de l’articulation.

L’évaluation des symptômes

L’évaluation du retentissement de la coxopathie est un enjeu majeur de la consultation. Le niveau de douleur, la fréquence des symptômes, l’impossibilité de pratiquer certaines activités de loisir ou sportives, voire de la vie quotidienne (faire ses courses, conduire) sont investigués.
Le retentissement psychologique, professionnel et sur la sexualité sera pris en compte dans l’évaluation de la coxopathie.

Témoignages

Commentaires