Cliquez pour accéder
au programme 
"LES HANCHES PROTHESEES
EN DIFFICULTE"

En savoir +

Le point sur...

Infiltration
L’infiltration de cortisone dans la hanche doit être réalisée sous contrôle radiographique, car la hanche est une articulation profonde. Il s’agit d’une piqûre réalisée sous simple anesthésie locale, au cours d’une consultation radiologique. L’hospitalisation n’est donc pas nécessaire. Ce geste permet l’introduction dans l’articulation d’un principe actif fortement anti-inflammatoire. Utilisée à bon escient, lorsque la dégradation de l’articulation s’accompagne d’une composante inflammatoire, l’infiltration soulage temporairement les douleurs et parfois de façon très prolongée. La constatation d’une efficacité confirme également la localisation coxofémorale des lésions douloureuses.
Accès au web documentaire "Un objet unique : ma prothèse de hanche sur mesure"